dévellopement personnel

Revenir à Soi

La nécessité de revenir à Soi, y avez-vous déjà songé? Déjà, qu’est-ce que cela veut dire « revenir à Soi »?

Revenir à Soi signifie réussir à faire taire ses pensées ou du moins à leur donner moins de place, afin de se connecter à son coeur, de se connecter à son essence.

Cela permet simplement d’entendre ses besoins, ses aspirations, ses ressentis. Je dis « simplement » mais comme toute chose simple, il n’est pas facile de l’atteindre. Cela dépend de son degré de conscience, d’où l’on se situe dans sa vie et de bien d’autres facteurs encore.

L’être humain fonctionne avec deux moteurs: la peur et l’amour. Quand on choisit l’un, (car oui, c’est une question de choix,) l’on délaisse l’autre. Il n’y a pas la possibilité d’alimenter les deux moteurs en même temps. Soit je choisis l’amour, soit je choisis la peur.

La peur nous amène dans la réaction, dans le refus, dans des émotions que certains appelleront négatives.

L’amour nous apporte un lâcher prise, une acceptation, un accord avec ce qui est et nous permet de nous mettre dans l’action.

Revenir à Soi permet de voir quel moteur nous choisissons d’utiliser. Si nous sommes uniquement connecté à nos pensées, à notre mental, nous ne verrons pas le mécanisme qui nous emporte. Par contre, le fait, d’être connecté à son coeur, permet d’observer et ainsi d’accepter là où nous en sommes ici et maintenant. Comprenez bien que là où il y a la peur, il y a réaction et où il y a réaction, il y a blessure d’enfant pas entendue et du coup pas guérie.

C’est un indicateur qui va permettre de vous donner la direction de vos besoins pour vous amener à la guérison de votre enfant intérieur. Un enfant intérieur guérit est ce qui vous amènera à ressentir de l’enthousiasme, de la vitalité, de la motivation et une énergie sans limites. À contrario, un enfant intérieur blessé, non reconnu, abandonné, nous amènera dans la réaction, dans les émotions, parfois dans des éclats d’émotions (colère, tristesse, dégoût, culpabilité, honte,…). Dans ces moments-là, il est quasi impossible de reconnaître les stratégies que nous avons mis en place tout au long de notre vie pour nous protéger contre nos blessures intérieures.

La kinésiologie, le Reiki, la méditation et bien d’autres techniques permettent d’aller toucher cet enfant intérieur et d’aller gentiment, progressivement, lui parler, le rassurer, le cajoler et lui donner toute la place qu’il n’a pas eue, tout l’amour qu’il a manqué. Ces méthodes thérapeutiques donnent accès à des stratégies bien cachées et verrouillées par le subconscient. Cette partie de nous qui préfère cacher pour ne plus être blessée.

J’ai fait ce chemin, moi qui étais dans la pensée perpétuelle. Tout était mental chez moi, une déconnexion à mon coeur car trop de souffrance, de violence, d’humiliation, d’abandon, de rejet,… Avec le temps, la volonté, la compréhension, un travail thérapeutique et par la suite spirituel (que je continue), j’ai su entendre mon coeur et par conséquent, j’ai pu travaillé à le guérir, à le chérir et aujourd’hui, je suis connectée aux coeurs des autres et à mon coeur. Cela me permet de faire un super travail avec les personnes qui viennent faire ce bout de chemin avec moi au cabinet ou dans les séances à distance.

Revenir à Soi, c’est se donner de la place, c’est se reconnaître et cela permet d’apprendre à se connaître réellement, de toucher son Essence. C’est d’allumer sa flamme intérieure afin de briller et vibrer une haute fréquence d’amour pour soi, pour l’humanité toute entière. C’est un chemin qui vaut, à mon sens, la peine d’être emprunté.

 

Non classé

Les pas pour se découvrir

Voilà, tu as pris le temps de t’arrêter pour t’observer, pour te découvrir. Je te félicite 🙂

Qu’as-tu ressenti? Qu’est-ce que le fait de t’arrêter et de ne rien faire a réveillé en toi?

Comment te sens-tu?

Vivant/e?

La deuxième étape consiste à continuer de faire ces arrêts en y ajoutant des observations un peu plus ciblée.

Que se passe-t-il dans ta tête? Y a-t-il un flot de pensées qui t’envahit quotidiennement, à longueur de journée? Si oui, il est temps de faire le tri de ces pensées. Et aussi de distinguer tes pensées de tes idées.

Les pensées proviennent de ton mental. Ton mental est en quelque sorte; le rabat joie de service. Celui qui réveille tes peurs. Celui qui t’empêchent d’avancer et de te découvrir dans ta globalité.

Il est utile mais il ne doit pas devenir le maître de ta vie.

Les idées proviennent de ton MOI profond, de ton coeur. Les idées sont des élans de vie qui s’éveillent en toi et qui ne demandent qu’à être entendus et mis en pratique.

Pour les différencier, les pensées sont souvent liées à nos peurs, à nos croyances limitantes, à notre éducation,… Les idées sont plutôt des envies, des suggestions positives et motivantes qui nous donnent un sentiment de joie quand elles passent dans notre tête.

Le but de cet exercice est de faire diminuer en intensité les pensées et de faire monter en intensité les idées.

Rien de plus, rien de moins. Simple mais pas facile au début. Puis, plus tu le fera, plus se sera évident de les différencier. Tu verra même qu’à un moment donné, tu ne prêtera même plus attention à ces pensées parasites et simplement les idées émergeront et seront d’un limpide pour toi.

Notes tes idées et observes ce qu’elles ont à te donner.

Je t’envoie toutes mes pensées lumineuses ❤ Tu as le pouvoir en toi, reprends le, il t’appartient. ❤

Mélanie